//

Quel navigateur web vous correspond le mieux ?

Toujours en perpétuelles évolutions, et avec le développement d’appareils comme le smartphone et la tablette, les navigateurs offrent au public de nouvelles versions avec plus de fonctionnalités, afin d’anticiper la demande, car la concurrence oblige. Selon le système d’exploitation qu’on utilise (Linux, IOS, Windows et Android), il existe une large option de navigateur web gratuit à notre portée. Il est primordial d’en faire le bon choix, car chacun d’eux bénéficie d’un atout qui le distingue des autres. 

mode-sans-echec

Chrome est le navigateur web le plus utilisé dans le monde, que ce soit sur un ordinateur de bureau, une tablette ou un smartphone, avec plus des deux tiers des parts de marché (un peu plus de 50 % en France). Firefox résiste sur les ordinateurs tandis que Safari profite du succès de l’iPhone et de l’iPad. Edge, qui remplace Internet Explorer, a encore du mal à percer, mais il profite de son installation par défaut sur Windows pour rester dans la course. Il existe d’autres navigateurs moins utilisés mais efficaces comme Chromium ou Opéra.

Les critères essentiels pour choisir son navigateur

Il y a logiquement une forte corrélation entre les navigateurs considérés comme les meilleurs et ceux qui sont les plus populaires du marché. Tout le monde a son navigateur préféré mais quel est le meilleur ? La réponse a cette question repose surtout sur trois critères essentiels :

L’affichage : en cherchant à afficher la même page, deux navigateurs peuvent proposer un résultat très différent. C’est le premier motif pour lequel vous devez bien choisir votre navigateur. Une page web est générée grâce à du code HTML. Ce code est lui-même mis en forme par l’utilisation d’un code complémentaire, le CSS. Ces langages de programmation ont évolué avec le temps et proposent aujourd’hui plusieurs versions. Autre complication, le code peut être interprété différemment selon les moteurs de rendu des navigateurs.
– La sécurité : des failles dans la programmation de votre navigateur peuvent permettre l’installation de malwares sur votre ordinateur. De manière générale, le fait de maintenir son browser web à jour suffit à assurer une sécurité satisfaisante. Cependant, certains navigateurs sont réputés pour accumuler les failles tout au long de leur existence.

– La rapidité : c’est le nerf de la guerre pour se démarquer de la concurrence. L’utilisateur du net choisit bien souvent son navigateur en fonction de sa rapidité. Hélas, tout n’est pas aussi simple. La vitesse d’affichage d’un PC dépend davantage de la rapidité du serveur hébergeant le site, et de votre propre connexion internet. Cependant, certains navigateurs internet sont plus légers que d’autres, et permettent de profiter du plein potentiel de votre connexion.

En fonction de ces critères, analysons les points forts et les points faibles des 6 navigateurs les plus utilisés du marché.

Google Chrome : le navigateur le plus utilisé au monde

Logo Google Chrome

Google Chrome est le navigateur Internet de Google. Il se base sur le navigateur Open Source Chromium auquel il ajoute des fonctionnalités propriétaires.

Apparu en 2008 sur le net, Google Chrome a immédiatement trouvé son public. Depuis 2012, il a surpassé Mozilla Firefox et a été propulsé au rang du navigateur Internet le plus utilisé au monde grâce à une publicité massive et gratuite sur le moteur de recherche de Google.
Performant, réactif et simple à utiliser, Chrome dispose également d’un vaste catalogue d’extensions de qualité. Contrairement à Mozilla Firefox, les extensions conçues pour Chrome sont parfois bridées à cause du règlement de Google, qui interdit par exemple de proposer des extensions permettant de faciliter le téléchargement de vidéos sur YouTube…

Points forts : à l’image de Firefox, Chrome permet de synchroniser ses paramètres, favoris, mots de passe, extensions, onglets ouverts, sur ses différents périphériques. Le navigateur de Google existe également sur mobile (Android, iOS), ce qui vous permettra de retrouver vos favoris en déplacement.
Google Chrome possède également un excellent indice sécurité de 16/17, un bon rendement et une vitesse de navigation remarquable. Il se démarque par sa très grande rapidité de lancement. En effet, l’ouverture du logiciel est quasi instantanée. De plus, son interface est simple et pratique. Google Chrome est aussi l’un des navigateurs qui a le moins d’impact sur les performances des ordinateurs.

La synchronisation de son contenu avec votre compte Google ou sa gestion native du flash et des PDF en font un incontournable. Inutile d’installer beaucoup d’extensions : tout en proposant une interface épurée, Google Chrome est complet. Il peut pourtant compter sur une communauté grandissante de développeurs pour lui ajouter toutes sortes de fonctionnalités.

Points faibles : le respect de votre vie privée n’est pas la priorité d’une société comme Google, dont le business repose sur les données. De plus, sa grande synchronisation avec votre compte Google le rend parfois intrusif. Les publicités ciblées et la synchronisation de vos informations vous offrent un contenu toujours plus précis… et donc indiscret.

Mozilla Firefox : le solide dauphin

Multiples logos Mozilla Firefox

Apparu en 2004, Firefox est un logiciel qui a très rapidement rencontré son public. Toujours très apprécié, il a néanmoins beaucoup souffert face au tout puissant Google Chrome. Avec un peu moins de 10% de part de marché, Firefox est le solide dauphin de Google Chrome depuis quelques années. Le navigateur est souvent critiqué pour son impact sur les ressources des ordinateurs, mais Mozilla a consenti de gros efforts pour l’améliorer au fil des années, encore plus depuis la concrétisation du projet Quantum qui l’a fait gagner en réactivité.

Points forts : Mozilla Firefox est un navigateur Internet entièrement libre et Open Source, ce qui veut dire que son code source peut être relu et amélioré par tout le monde. De plus, Firefox est conçu par une fondation à but non lucratif dont la mission est de s’assurer qu’Internet reste une ressource publique, ouverte et accessible à tous. Contrairement aux sociétés qui développent les autres navigateurs présentés sur cette page, la fondation Mozilla ne cherche pas à générer des profits avec vos données et respecte la vie privée de ses utilisateurs.

L’un des avantages principaux de Firefox c’est qu’il est l’un des rares à proposer une alternative au noyau Chromium qui se trouve désormais au cœur de la plupart des navigateurs. La fondation vante l’utilisation de ses propres noyaux et moteurs de rendu, chose dont très peu de navigateurs peuvent se targuer de nos jours.

Mozilla Firefox est adoré pour sa grande rapidité d’affichage. En effet, un seul clic et la page de recherche s’ouvre en l’espace d’une dizaine de secondes. Une vitesse de chargement qui fait son atout face à ses principaux concurrents. Peu gourmand sur la mémoire de l’ordinateur, il préserve votre RAM.

Firefox n’a pas à envier ses concurrents et propose toutes les fonctionnalités d’un navigateur Internet moderne : synchronisation des favoris et des paramètres, mode lecture, respect de votre vie privée (Mozilla a souvent critiqué Google pour ses pratiques peu respectueuses de la vie privée des utilisateurs) et support d’extensions de qualité, même si on ne retrouve pas certaines extensions disponibles sur le Chrome Web Store. Firefox existe également sur mobile (Android, iOS), ce qui vous permettra de retrouver tous vos favoris en déplacement.

Aujourd’hui encore, Firefox reste une valeur sûre.

Points faibles : performant et simple à utiliser, il est cependant moins réactif que certains de ses concurrents, notamment au démarrage du logiciel. La force de Firefox peut aussi devenir sa faiblesse car les extensions peuvent parfois ralentir sa navigation. L’indice de sécurité un peu inférieur aux autres, lui fait également défaut.

Microsoft Edge, le successeur de Internet Explorer

Logo Microsoft Edge

Lancé en 2015, Edge est le successeur d’Internet Explorer et est uniquement disponible dès Windows 10. Il est actuellement à 4,56% de part de marché.

Points forts : largement plus performant qu’Internet Explorer, Edge vous permet de facilement annoter les pages Web que vous visitez et de les partager avec un collègue ou un(e) ami(e). Ce navigateur permet également d’interagir avec Cortana, l’assistant vocal de Microsoft.

Depuis la mise à jour Anniversaire de Windows 10 (août 2016), Edge prend enfin en charge les extensions, ce qui permet d’enrichir les fonctionnalités de base du navigateur (par ex.: installer un bloqueur de publicités, un gestionnaire de mots de passe, etc.).

Edge peut synchroniser vos paramètres et favoris Internet entre différents ordinateurs équipés de Windows 10 au moins et avec des périphériques mobiles qui fonctionnent avec Windows Phone.

Parfaitement optimisé pour la navigation tactile, Edge consomme peu d’énergie et est donc particulièrement intéressant pour un usage mobile. Si vous possédez une Surface Pro, une Surface Book ou une tablette qui fonctionne avec Windows 10, c’est donc un choix intéressant.

Points faibles : Edge avait pour vocation de devenir le navigateur web de référence, reprenant la place de leader de Internet Explorer perdue quelques années plus tôt. Mais force est de constater que la mayonnaise n’a pas pris. La majorité des utilisateurs de Windows 10 n’utilisent Edge que pour télécharger Google Chrome. L’application est moins réactive que ses concurrents et a un impact important sur les performances.

Pour changer les choses, Microsoft a décidé fin 2018 d’abandonner son noyau au profit de Chromium, le cœur Open source du navigateur de Google Chrome avec la promesse de nombreuses améliorations, notamment sur le terrain des performances.

Safari (macOS) est “le meilleur navigateur pour votre mac”

Logo Safari

Comme le dit Apple, « le meilleur navigateur pour votre Mac est celui qui vient avec votre Mac ». Présent depuis 2003 sur le net, Safari est le navigateur Internet installé par défaut sur macOS. Il revendique un peu moins de 7% de part de marché. Depuis 2012, il est impossible d’utiliser Safari avec un ordinateur équipé de Windows. Mais des synchronisations sont possibles entre le navigateur d’Apple et le système d’exploitation de Microsoft.

Points forts : simple à utiliser et plus rapide que les autres navigateurs, il promet une navigation fluide et privée en toute liberté.  Entièrement intégré à l’écosystème macOS, il permet de synchroniser vos préférences, favoris, mots de passe, etc. tout en proposant des fonctions de partage qui simplifient la vie au quotidien. Il est ainsi très facile de partager une page Web sur Twitter, Facebook ou encore une note partagée depuis Safari.
Cerise sur le gâteau, Safari dispose d’un mode très apprécié : le « mode lecteur ». Celui-ci supprime toutes les options de réglage pour ne laisser place qu’à votre page internet. Ce mode améliore la lisibilité de l’information.

Via le logiciel iCloud pour Windows, vous pourrez même synchroniser les favoris d’iCloud avec un ordinateur équipé de Windows et de l’un des navigateurs Internet suivants: Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge Il reste donc tout à fait possible de facilement faire cohabiter macOS et Windows en utilisant ce navigateur.

Réactif, performant, ergonomique et autonome, Safari est un navigateur de choix pour les utilisateurs qui auraient mordu à la pomme d’Apple.

Points faibles : Son démarrage est assez lent, son indice de sécurité est de 14/17 et ses extensions limitées offrent moins de fonctionnalités à son interface.

Chromium : le projet Open Source à la base de Google Chrome

Logo Chromium

Points forts : Chromium est le projet Open Source à la base de Google Chrome, son code peut donc être relu et amélioré par tout le monde. Chromium supporte toutes les extensions de Google Chrome et offre exactement les mêmes avantages que ce dernier, tout en respectant davantage votre vie privée.

Points faibles : Chromium n’embarque pas les ajouts suivants de Google Chrome : le système de mise à jour automatique du navigateur Internet, Adobe Flash Player, les codecs pour supporter les formats H.264, AAC et MP3, le logo et les outils de diagnostics de Google.
De plus, il ne faut pas oublier de mettre Chromium à jour manuellement, car ce dernier ne le fait pas automatiquement.

Opera : une faible part de marché mais une base fan solide

Logo Opera

Opera est un navigateur Internet développé par Opera Software. Ce navigateur détonne dans le grand monde des opérateurs. Malgré une faible part de marché (1,2 % des utilisateurs du web), la suite logicielle indépendante conserve son public de fans. De plus, l’entreprise norvégienne a su prendre le virage Android avec une version smartphone réussie. Performant, réactif et facile à prendre en main, Opera a tout pour séduire.

Points forts : le navigateur Opera utilise le moteur de Chromium pour fonctionner et supporte ainsi la plus grande majorité des extensions conçues pour Chromium et Google Chrome. Contrairement à la politique de Google avec Chrome, Opera ne censure pas les fonctionnalités des extensions, et sa version mobile permet de synchroniser et éditer ses favoris en déplacement. Son bloqueur de publicité et son service VPN gratuit ont un grand succès auprès des internautes, ce qui lui a valu une place dans la cour des grands. Il est également équipé d’une fonctionnalité ergonomique, et est armé de divers thèmes.

Opera se démarque également par une fonction Turbo. Celle-ci optimise la lecture des pages web pour une navigation ultrarapide. Opera jouit aussi d’une grande fiabilité de son moteur de rendu.

Points faibles : à l’instar de Google Chrome, Opera n’est cependant pas Open Source et il faut donc faire confiance à son éditeur en ce qui concerne la protection de sa vie privée. De plus, son démarrage est lent et il a un petit souci de compatibilité avec certaines pages. Pour finir, Opera pâtit également de son manque de public par le faible nombre d’extensions qu’il contient. Son panel de développeurs est bien plus faible que celui de Firefox ou Chrome.

Maintenant que vous avez les informations nécessaires pour faire votre choix de navigateur internet, vous pouvez sur notre blog, apprendre à paramétrer votre navigateur pour surfer en navigation privée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bobome logo
text logo

Gentil Geek est une start up française incubée au sein de Schoolab à Paris.

schoolab

Suivez nous

Nos disponibilités

Ouvert 7j/7 de 8h à 22h Paris & proche banlieue

Nos coordonnées